Pourquoi s'intéresser à son histoire familiale ?


Ressasser le passé peut sembler fastidieux, dérangeant, inutile... A quoi bon aller remuer des choses du passé ? Une fois qu'on aura compris, ça changera quoi ? Mieux vaut laisser le passé derrière soi et vivre l'instant présent, entend-on régulièrement.

Certes ! Cependant, de nombreuses personnes ont le sentiment d'avoir "un fil à la patte" qui les empêchent de se réaliser pleinement, sans parvenir à comprendre d'où ça vient.

Depuis quelques années, grâce aux travaux sur la psychogénéalogie menés, entre autre par Anne Ancelin Schützenberger,on a pu se rendre compte que certains comportements, des maladies, des ressentis inexpliqués sont reliés à des événements, des traumatismes vécus par les générations passées.

Le travail réalisé sur son histoire familiale permet de repérer les résonances et les liens entre le vécu d'une personne et le passé familial, de comprendre ce qui a pu être transmis d'une génération à l'autre et de se libérer du poids transmis. Ce qui nécessite parfois de faire quelques recherches généalogiques ou historiques pour comprendre le contexte dans lequel ont vécu les générations précédentes.

Exemples :

Une recherche généalogique peut permettre de découvrir l'existence d'un oncle décédé pendant la guerre et dont personne ne parle.

Grâce aux archives des actes de naissance, on peut découvrir qu'un grand-père avait une sœur, décédée prématurément. Un tel secret de famille, lorsqu'il est mis en lumière, peut aider à comprendre les relations blessées entre le grand-père et sa fille par exemple.

Replonger dans l'histoire familiale ouvre bien souvent des perspectives nouvelles. Prendre conscience du vécu familial aide à se détacher de ce que l'on porte à notre insu et permet de ne pas transmettre le poids du passé aux générations suivantes.